• 08Oct2009

    La Dépêche – par Philippe Emery

    Le prix Architecture Midi-Pyrénées, remis mardi à l’occasion des 23es Rendez-vous de l’Architecture, récompense un programme ambitieux.

    «Nous avons voulu saluer un projet bien réfléchi et inséré dans le site, l’énergie de Claude Vasconi, l’architecte qui a transformé ici l’argent en or», c’est le compliment de l’intransigeant Francis Soler, le président du jury (1) qui a choisi de décerner son prix Architecture Midi-Pyrénées 2009 au lycée Galliéni de Toulouse.

    Le prix a été remis mardi soir à l’occasion des 23es Rendez-vous de l’architecture, au théâtre Garonne à Toulouse, en présence de Martin Malvy, président du conseil régional, financier unique du projet (91 M d’€, une centaine avec les équipements). Une disctinction qui récompense l’audace et la modernité du concept architectural mais un projet symbolique de la renaissance d’un lycée détruit par la catastrope AZF.

    Avec le lycée Françoise voisin, démoli lui aussi mais reconstruit à Tournefeuille, le lycée Galliéni a bénéficié pour sa reconstruction d’une enveloppe financière négociée par la région avec les assureurs de Total. Une transaction qui a permis de démarrer les travaux en décembre 2007 pour une inauguration à la rentrée de septembre 2008.

    «Nous avons voulu répondre non seulement à une nécessité pédagogique mais participer par une réalisation exceptionnelle à la renaissance de ce quartier, hommage à celles et ceux qui ont été frappés par la catastrophe et confiance en l’éducation et la jeunesse pour construire l’avenir», a déclaré Martin Malvy, «Gallieni est un lycée d’exception par son architecture moderne, ses dimensions, ses équipements, ses capacités d’accueil. Premier lycée solaire, il est exemplaire en matière de développement durable».

    Le long bâtiment imaginé par l’architecte Claude Vasconi (2) autour d’une rue centrale orientée nord-sud, la Galeria, est baigné de lumière naturelle qui inonde les immenses ateliers et les 79 salles de classe del’établissement consacré à l’automobile.

    Ouvert en 2008 avec 650 élèves, le lycée est conçu pour en accueillir à terme 1410 (il en compte actuellement pas loin du millier), avec une salle de restauration de 1200 places, un internat de 300 lits, 35 000 m2 de blocaux dont 15 000 d’ateliers, le tout au sein de 21 000 m2 d’espaces verts et avec un parking de 430 places, et avec 2 000 m2 de panneaux solaires dont la production d»’électricté vendue à EDF couvre la facture énérgétique.

    1-Frédéric Borel, Christophe Gautié, Rudy Ricciotti, architectes et Christine Desmoulins, journaliste. 2-Avec Thomas Schinko et LCR architectes (Keyvan Esnaashari, Philippe Lapeyre, et Xavier Ratynski).

Dernière mise à jour le 22 janvier 2018  |  Propulsé par Wordpress  | Exento Sarl ©2009-2015 

CONSTRUCTIONS SAINT-ELOI :: SAS AU CAPITAL DE 68 602 € :: RC B 349 224 584 :: APE 4399B